|      
LENTILLES DE NUIT PRECILENS

Troubles visuels

Pour avoir une vision nette, la lumière doit se refléter sur l’objet que regardé et passer à travers l’œil afin de se concentrer en un seul point sur la rétine. Les principaux défauts visuels proviennent du fait que la lumière ne se focalise pas au bon endroit sur la rétine.

Quel que soit le trouble de la vision, les lentilles de nuit DRL sont reconnues comme la solution la plus efficace pour la freination et la correction de la myopie avec ou sans astigmatisme, de l'hypermétropie avec ou sans astigmatisme associée ou non à la presbytie.

Myopie

correction de la myopie

La Myopie

La myopie débute généralement au cours de l'enfance et évolue jusqu'à l'âge adulte, période à laquelle elle se stabilise, vers 20-25 ans.

Ce trouble de la vision résulte d’un œil trop long ou d’une cornée trop courbée : la distance entre la cornée et la rétine est trop importante. Le myope voit bien de près mais mal de loin car l’image se forme en avant de sa rétine. Chez l’enfant, le plissement des yeux pour regarder au loin, une vision de près très rapprochée pour écrire, dessiner ou lire, sont des signes révélateurs.

Quelle sont les causes de la myopie

  1. Hérédité
  2. La myopie est en partie d'origine génétique. Avant l’âge de 12 ans, l’hérédité entre pour une grande part dans l’apparition de la myopie. Un enfant a deux fois plus de risques de devenir myope si l’un de ses parents l’est aussi. Si les deux parents sont myopes, ce risque est multiplié par 3.

    L’apparition d’une myopie chez un jeune enfant se signale par des comportements bien particuliers : il se rapproche de sa feuille, de l’écran de télévision ou de la tablette, plisse des yeux devant le tableau en classe. Une consultation chez un ophtalmologiste s’impose alors, même si l’enfant n’a encore que 2 ou 3 ans.

  3. Environnement
  4. La myopie augmente dans les pays industrialisés, avec une prévalence 3 fois plus importante dans les zones fortement urbanisées que dans les zones rurales.

    La lumière extérieure et naturelle stimulerait la production d’un neurotransmetteur, la dopamine, connue pour réguler la croissance de l’œil. Sécrétée en quantité suffisante, elle bloquerait ainsi l’allongement excessif de celui-ci.

    Il apparaîtrait que les enfants qui auraient le plus joué dehors seraient moins nombreux à être myopes à l’âge de 15 ans que ceux ayant passé plus de temps à l’intérieur, quelle que soit l’activité physique pratiquée. Inciter les enfants à passer plus de temps à l’extérieur (au moins 3h par jour) pourrait ainsi contribuer à limiter la recrudescence de la myopie dans la population.

  5. Exposition aux écrans
  6. L’augmentation du temps passé par les jeunes sur les écrans (télévision, tablettes, ordinateurs, smartphone…) sollicitent la vision de près et majorent l’exposition à la lumière artificielle. Il s’agit de la myopie « accommodative » de l’étudiant : sa vision de près étant très sollicité par les cours ou les écrans, il ne parvient plus à ajuster sa vue lorsqu’il regarde au loin.

    Afin de ne pas solliciter la vision de près au détriment de celle de loin, il est recommandé de faire des pauses toutes les 2 heures lorsque l’on doit passer beaucoup de temps les yeux rivés sur un écran ou sur des livres...

Hypermétropie

correction de l'hypermétropie

Ce trouble de la vision provient d’un œil trop court ou d’une cornée insuffisamment courbée : l’image se forme en arrière de sa rétine et nécessite un effort permanent de mise au point en vision de loin mais plus encore en vision de près. A l'inverse du myope, un hypermétrope voit mal de près mais souvent assez bien de loin.

Beaucoup moins répandu que la myopie, ce défaut oculaire peut néanmoins s’accompagner de maux de tête et de fatigue visuelle.

Chez les sujets jeunes, on ne corrige pas l'hypermétropie en l’absence de symptômes : en effet, l'hypermétropie est très fréquente chez le jeune enfant. Elle ne sera corrigée que si elle est importante ou si elle s'accompagne d'un strabisme.

Des symptômes peuvent survenir chez les adolescents et jeunes adultes qui sollicitent beaucoup leur vision pour lire ou travailler sur ordinateur : une correction est alors nécessaire.

Astigmatisme

correction de l'astigmatisme

L'astigmatisme est dû à une anomalie de la courbure de la cornée ou du cristallin, qui au lieu d’avoir la forme sphérique d’une balle de tennis a plutôt celle d’un ballon de rugby.
La lumière ne peut plus se concentrer sur la rétine et l’image est floue au loin comme au près.

L'astigmatisme perturbe la vision de près comme la vision de loin et est souvent associé à une myopie ou une hypermétropie.
L’astigmate rencontre des difficultés pour distinguer les contrastes entres les lignes horizontales, verticales ou obliques, ce qui l’amène à confondre des lettres proches comme le H et M, les chiffres 8 et 0...

Non corrigé, l'astigmatisme peut engendrer une fatigue oculaire et des maux de tête.

Presbytie

La presbytie est un processus naturel lié à l’âge qui se développe à partir de la quarantaine. Le cristallin perd de sa souplesse et de sa capacité à faire la mise au point sur les objets proches.

La presbytie se caractérise par des difficultés pour lire des petits caractères avec le besoin d'éloigner le texte pour mieux voir, d'améliorer l'éclairage… Ces premiers symptômes peuvent s’accompagner de maux de tête et de fatigue visuelle.

Souvent les jeunes presbytes retardent la prise en charge de leur déficit visuel et se fatiguent inutilement. La presbytie évoluant physiologiquement et augmentant avec l’âge, il est préférable de la compenser dès les premiers signes pour préserver son confort visuel.

Quel que soit le trouble de la vision,
les lentilles de nuit DRL du Laboratoire Precilens
sont reconnues le plus souvent comme la solution la plus efficace pour la freination et la correction de la myopie avec ou sans astigmatisme, de l'hypermétropie avec ou sans astigmatisme associée ou non au début de la presbytie.