VOUS ÊTES DANS L'ESPACE PROFESSIONNEL   |       |   
LENTILLES DE NUIT PRECILENS

LABORATOIRE FRANCAIS DE CONTACTOLOGIE

Modules DRL

Pour vous permettre de vous former sur l’ortho K et DRL, 5 modules de formation sont à votre disposition :

Réussir ses topographies

Voir la vidéo

La réussite d’une adaptation en lentilles d’orthokératologie repose essentiellement sur la qualité des topographies initiales :

La carte topographique affiche les puissances cornéennes ou les rayons de courbure suivant une échelle de couleurs : les couleurs froides (le bleu) représentent des zones plates et les couleurs chaudes (le rouge) représentent des zones cambrées.

La topographie spéculaire, mesurant les rayons de courbure, est permise grâce à la réflexion des disques de Placido sur la surface antérieure de la cornée.

Après avoir correctement installé le patient au niveau de la mentonnière et de l’appui frontal, la qualité de la topographie peut facilement être contrôlée grâce à diverses astuces :

1. Lors de la prise de mesure, le contrôle de la régularité des mires est un élément déterminant. La réflexion des disques se produisant sur les larmes, et la qualité de celles-ci conditionnant la régularité des anneaux, il est recommandé de maîtriser la qualité des larmes en instillant au préalable des larmes artificielles, en faisant cligner 3 fois et en demandant au patient d’ouvrir grand les yeux.

Avant instillation de larmes artificielles

 

Après instillation de larmes artificielles

2. La mesure de l’excentricité cornéenne dans les deux méridiens est indispensable pour le calcul des lentilles à remodelage cornéen. L’excentricité moyenne est de l’ordre de 0.48. Sur une cornée saine si les excentricités sont négatives ou proches de 0, une nouvelle prise de mesure est nécessaire. Elles sont généralement similaires sur les deux yeux.

 

3. Un code couleur peut également orienter l’examinateur sur la qualité des prises de mesure. Sur les topographies présentées ci-dessus (avant instillation des larmes artificielles), certaines mesures apparaissent en jaunes et rouges, indiquant une suspicion ou une anomalie avérée. Si toutes les valeurs sont en vert, elles sont dans les normes.

 

4. L’utilisation de différents indices permet également de contrôler la régularité cornéenne. Ils sont utilisés dans la détection d’ectasie cornéenne ou de corneal warpage. Il est nécessaire de respecter un arrêt de port des anciennes lentilles une quinzaine de jours avant les prises de mesure. Ces indices utilisent également le principe des couleurs, celui-ci étant normal s’il est vert. Le SAI (Indice d’asymétrie de surface) est l’un des plus utilisés.

 

5. Pour déterminer les paramètres d’une lentille d’orthoK, il est nécessaire de vérifier la reproductibilité des mesures en réalisant plusieurs topographies, en général 4 par oeil.

Une lentille d’ortho K bien adaptée permettra un remodelage cornéen optimal. Les paramètres internes de la lentille sont exclusivement déterminés à partir des éléments topographiques. La topographie est donc l’outil indispensable pour la réussite de l’adaptation en orthokératologie.

Réussir ses images fluo

Voir la vidéo